Association Mieux s'entendre pour se comprendre

Aller au contenu

Menu principal

Les possibilités éducatives et le choix de l'orientation scolaire

Surdité

Les possibilités éducatives

En premier lieu, les parents de l’enfant sourd doivent décider du mode de communication de leur enfant.
Une équipe pluridisciplinaire les conseille et les aide dans ce choix, mais ils sont les seuls détenteurs du pouvoir de décision.
Les parents et l’enfant restent au centre de tout projet concernant le devenir, l’éducation et la prise en charge de celui-ci.
En ce qui concerne la communication, plusieurs possibilités s’offrent à eux :

1. le mode oraliste :

Il s’agit de l’apprentissage du langage oral qui s’effectue à l’aide de l’orthophoniste.
La prise en charge orthophonique se déroule suivant plusieurs axes :
· l’éducation auditive
· le développement de la lecture labiale
· l’émergence et le développement des différents versants du langage oral (expression et compréhension)
Des systèmes augmentatifs peuvent également être mis en place (LPC : Langage Parlé Complété, français signé, méthode verbo-tonale, DNP : dynamique naturelle de la parole…)
Le mode oraliste a pour objectif l’intégration sociale. Cependant, l’enfant n’est pas intégré dans la communauté sourde.

2. le mode signé :

Il s’agit de l’apprentissage de Langue des Signes Française (LSF).
Il a pour objectif l’intégration dans la communauté sourde. Il permet d’accéder à une communication de bonne qualité et de manière aisée. Cependant, la communication dans la société, essentiellement fondée sur l’oral, reste très difficile.

3. le bilinguisme :

Il s’agit de l’apprentissage simultané du langage oral et de la langue des signes chez l’enfant sourd.
Il permet l’intégration sociale à la fois dans le monde de l’oral et dans la communauté sourde.
Seul le mode oraliste (ou le bilinguisme) permet une intégration scolaire. C’est pourquoi ce site est destiné particulièrement aux parents et aux professionnels concernés par ce choix.

Le choix de l’orientation scolaire

A la fin de l’ éducation précoce , le problème du choix de l’ orientation scolaire se pose pour les parents . Selon la circulaire numéro 88-09 du 22 avril 1988 , trois possibilités s’ offrent à eux pour sa scolarisation :
- il peut rejoindre le milieu scolaire ordinaire et bénéficier pleinement du service de soutien à l’éducation familiale et à l’ intégration scolaire .
- il peut , bien qu’ admis dans un établissement spécialisé , être partiellement intégré dans l’ enseignement ordinaire et bénéficier ainsi d’ une double structure d’ accueil avec soutien à son intégration .
- il peut suivre sa scolarité et sa formation professionnelle dans un établissement spécialisé “ .
La circulaire numéro 91-302 du 18 novembre 1991 précise que la responsabilité de rechercher une solution à la scolarisation de l’enfant ou de l’adolescent ne peut revenir à la famille seule .
Ce choix doit se faire en fonction des potentialités de l’enfant et de son intérêt . Pour qu’il soit entrepris à bon escient , les parents doivent être informés de toutes les options de scolarisation possibles pour leur enfant et leur décision doit être orientée à l’aide des conseils procurés par l’ équipe pluridisciplinaire .Le choix de la scolarisation adopté à un moment de la vie de l’enfant peut être remis en cause s’il ne lui convient pas afin de ne pas le mettre en situation d’échec et de ne pas briser son avenir .

Retourner au contenu | Retourner au menu